08/09/2016



UN 15 SEPTEMBRE POUR L'ABROGATION
DE LA LOI TRAVAIL !!!
 
Les organisations syndicales de salarié-e-s et de jeunesse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL appellent les salarié-e-s, privé-e-s d’emploi, étudiant-e-s, lycéen-ne-s, retraité-e-s à se mobiliser massivement le 15 septembre contre la loi Travail.

AVEC LA CGT, REVENDIQUONS NOTAMMENT
n La mise en place généralisée des 32 heures sans perte de salaire, seul moyen de
résorber le chômage de masse qui affecte 5,7 millions de nos concitoyens ;

n La retraite à 60 ans avec la possibilité d’un départ anticipé à taux plein pour les salariés dans le cadre du compte pénibilité ;

n Le droit effectif à la déconnexion et l’encadrement du forfait-jour pour les cadres
avec l’augmentation des jours de RTT pour ces salariés ;

n L’augmentation du Smic à 1 800 euros brut pour accroitre la consommation,
doper la croissance et financer la protection sociale ;

n La reconnaissance dans les grilles de salaires et les classifications, des qualifications et les modes d’équivalence ;

n Un taux de remplacement au minimum de 75 %, et en aucun cas inférieur au Smic, pour une carrière complète de travail...

15 SEPTEMBRE : DEPART COLLECTIF A 12H15
A L'ENTREE DU RER COTE PONTAULT

13/05/2016

Amplifier la mobilisation : 

face au déni de démocratie !


Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le compte n’y est toujours pas !
Un code du travail par entreprise à l’opposé de la "hiérarchie des normes", élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux !

Plusieurs secteurs professionnels continuent de développer des actions, des grèves (cheminots, routiers, énergie, chimie, construction, aéroport de Paris, etc.), qui sont autant d’éléments d’appui et de dynamiques dans la poursuite, l’amplification et l’élargissement du rapport de force.

Cette situation renforce la nécessité d’amplifier les mobilisations déjà engagées le 12 mai sur tout le territoire.

A partir de tous ces éléments, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL invitent leurs structures à organiser des assemblées générales avec les salarié-es pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction.

Elles appellent leurs organisations à construire deux nouvelles journées de grèves et manifestations 

le mardi 17 mai et le jeudi 19 mai prochains.


De plus, elles n’écartent aucun type d’initiatives pour les semaines à venir, 
y compris une manifestation nationale.
Afin de faire valoir leurs propositions elles décident de s’adresser ensemble 
au Président de la République pour être reçues rapidement.

Une nouvelle réunion des organisations syndicales se tiendra 
dès le début de la semaine prochaine pour décider de nouvelles mobilisations.

Montreuil, le 10 mai 2016